sweetNovember

6 août 2007

mon étoile

Publié par almehdi dans Des lires

Je regarde le ciel, je suis assis dans mon coin et dans le ciel clair, il n y avait qu une seule étoile. il faisait presque nuit, le ciel est clair, et une seule étoile dans ce ciel clair. Je la regarde…mon unique étoile qui éclaire ce ciel clair…ma seule étoile, t es là et je t adore…

Les lignes que dessine mon imagination… mes souvenirs et mon oubli…et toi plus haute que toute autre chose…t es là…que pense tu de moi …de mon existence…moi qui t aime et qui t adore …parfois plus que tout l’être …que tout être…

je te jure que je vais pas t’oublier.

6 août 2007

euthanasier quand c’st déjà tard

Publié par almehdi dans Des lires

Dans 50 ans le chirurgien sage femme vous annoncerait : bravo c est un male ou faux male,son bilan de santé, son pourcentage de yin et de yang , sera assuré pour travailler, son QI modeste ,etc.…voulez vous le garder ou l’euthanasier ?

Vous aurez assez de temps pour décider.

6 août 2007

Espere nc e de vie

Publié par almehdi dans Des lires

calculez votre esperence de vie ,et opter pour une des

categories de gens ,ceux qqui vivent longtemps ou ceux qui

meurent lentement ,c est presque enfin pareil …gardez la

joie par ce que c est pareil …une vie sans fin !languissante

jusqu a l ennui , une vie sans toi …j y vais droit tu m

attendrai là…tjrs fiere ..maman .

6 août 2007

Délire

Publié par almehdi dans Des lires

Ciel, ici, minuit, dit, lit, autrui, garde, robe, espoir, enfin, presque, glacé, savoir avoir, rire, étrange, égal , pardon, sourire, délire, début, sapin, hectare, façon, simple, dur ? non, rien, de rien, utile, pourquoi, non pas pourquoi, faire, mais, plutôt, ne, devoir, encore, rien, faire, reste, trace, travail, vivre, jour, histoire, carnet, dommage, effort, parle, cheval, Hilton, cinq, un, deux, oui, ruisseau, mange, seul, voir, respire, inspire, expire, marche, autour, descend, soleil, rêvé, matin, faim, retourne, pied, main, suite, écoute, fin.

6 août 2007

cette nuit

Publié par almehdi dans Des lires

cette nuit me ressemble etrangement !un volcan endormis au fond de moi ,une etreinte de feu ,un désir de tout gacher ..tout détruire, cette nuit je ressemble a moi meme,, etrangement, ,,tout devient clair et transparent,,,toute cette putain de vie enfin claire et transparente,,, plus d angoisse, plus de fantasmes non plus ,,et plus jamais ,non plus je ne redeviendrai autre que moi meme , cette nuit ci ,,je m y suis decouvert ,,,par trop se connaitre  ,,,cette nuit , j ai vu l enfant que j etais ,, , l homme que je suis ,, , c etait pareil…le meme volcan endormi ,et a force de trop haiir , le meme désir de detruire ,,,tout, tout simplement ,pour qu apres ,devenir juste ,et peut etre reconnaitre apres toutes ses maladresses et se pardonner…cette nuit , je suis devenu un petit diable !avouant son impuissance ,par trop comprendre ,,ne reclamera point justice…ni consolation…tout devra finir le meme instant ou tout a commencé,,,tout devra etre gaché…enfin puisque tout est clair .

6 août 2007

les héros

Publié par almehdi dans Des lires

Je suis tous les héros que j ai pu lire et que j ai pu  imaginer etre , tous les zéros que j ai pu imaginer ,les uns comme les autres formant d inombrables nombres, formes et normes et……et..j aurais pu etre un homme heureux de mes maladresses, mieux a ce que pourrait guerre prétendre ou songer tous les héros que j ai pu lire, autrefois en passant par la bibliothèque d a coté, oui je les ai connu tous…pareils avec aucun sens d humour..bien que sans trop hésiter ils font pas mal de betises. mais pour moi ils se trompent tous…les males zéros ont bien des femelles, les zéroiines, et elles sont plus rondes tant qu elles ne suivent de diettes amaigrissantes, sinon on aura du mal a ne pas les confondre …les unes dez autres, femelles bien sur des uns ceux ci sont extremement minces …eh qu est ce que vous croyez ?

 retournant a la ligne de départ

 sachant bien qu on pourrait former de multiples associations…. récapitulant …reprenant tout a zéro…evidemment tout ce qu il nous aurait pris et ce qu il aurait pris aux autres et aussi ce qu il aurait tjrs sans le prendre a personne…je l ai dit on doit tout reprendre a zéro …lesz héros que j ai pu imaginer, forcément doivent etre assez laches pour ne pas faire tout a notre place , et reprendre leurs souffles au moins une deusième fois la deusième fois ,ou l inverse, la deusième fois une deusième fois.

6 août 2007

when i remember my first race

Publié par almehdi dans Des lires

Tous se prècipitèrent dans le tobogan, des cris, des douleurs et des sueurs, il fait si chaud cet été, tous veulent arriver premier, des millions qu’ils étaient un seul survivera a cette hecatombe à cette ruée et  à cette follie de naitre ou pas n’etre  …khalid mon frangin, m’a bien expliqué qu’il est parvenu une fois a surclassé tout ses concurents, ces athlètes a motricité fouetale ,,, oui, lui il avait cette rage de vaincre ,et il l’a toujours ,,,moi je me rappelle du tout ce qui s’est passé ces jours là avant de naitre, hormis ma conviction que j’y suis arrivé et je suis juste là de l autre coté de l’écran à dééélirer ,,il’y a toujours trop de monde et trop de banbins autour ,ici au cyber ,y’a que du sperme autour ,pas un seul ovule ,,,oui il fait tard la nuit…

6 août 2007

les enchantements de la réconsiliation et les enchantements

Publié par almehdi dans Des lires

se réconsilier avec soi meme,  voir autrement et goutter autrement aux enchantements et aux plaisirs de la vie… et y renonçer des fois par la force de l’enchentement de renoncer…savoir que tout se passera bien… savoir que le remède de tout est dans l’oubli qui peut etre calmera une douleur infinie…

  un poète qui se réconsilie écrit de la prose et quoi qu’il y imagine  des mondes, il’a déjà renoncé à l’écriture…je sais pas si vous avez déjà  compris.

6 août 2007

les maux

Publié par almehdi dans Des lires

Les mots sont beaux à dire, à entendre ou à écouter ,les mots doux ,suaves et délicats, les lettres ,elles pareilles se ressemblent, se rassemblent pour donner un sens à nos mots, à nos expériences et à notre imagination débridée , à nos désirs ,à nos espoirs et à pas mal de choses…les lettres et les mots que je veux rassembler  ce soir, je l’ai pressenti, seront ceux de la réconciliation ,de l’amour et de la miséricorde ,ceux du pardon , ceux de l’oubli , ce que je veux dire est ceci,,, sans nul intérêt ,je crois trouver la paix dans l’oubli,dans le moment ou je ne saurais plus ou je ne suis plus et ne serai plus ,ou tout serai déjà fini…. ce qu’on aime toujours dans les histoires,drôles ou pas ,dans les blagues et dans les movies, la fin compte beaucoup pour nous ,toute la morale est dans la fin de l’histoire et ce n est pas car c est un proverbe arabe qui le dit « al3ibaro bil khawatime » les mots de la fin, la fin des mots, auront-ils un sens ? Pour nous, habitués aux pseudos vérités aux compliments et aux pseudos compréhensions ? Qu’est ce qui est bon ? Qu’est ce qui est mou ? Qu’est ce qu…..pas assez de lexique ? Pour expliquer tout ? Pour la post-modernité on a maintenant besoin des valeurs qu’on a beau nier beau dénigrer, on ne se baigne plus que dans le flou …être patient aujourd’hui n’est plus retarder une révolution …le pire c’est que ça n’a plus aucun sens de l’humour d’attendre, quelle anecdote nous fera partager un jour, une année de répit, nous saurons tout sitôt le matin, plu tard l’après midi …pour vivre une lueur d’espoir nous suffirait ,juste une lueur nous ramènerai vers le droit chemin vers le paradis quand tout sera fini.   

6 août 2007

pe a ce a nd lo v e

Publié par almehdi dans Des lires

qu’est ce que la paix ? comment peut on trouver, ou retrouver la paix ? je ne dis pas contourner la peur et l’angoisse,  je veux juste dire vivre en paix, je veux juste penser que tout va bien ,que la vie heureusemet mérite d’étre vécue,  pour dire,aussi ça va je vais bien enfin ,j ai réalisé quelque chose ,je suis fier de partager l’humanité de partager la vie sur terre de partager le beau le moins beau et les désastres,  que je suis all right ;  …la paix que je suppose me permetterai peut etre de réaliser mon etre avant de réaliser ce qui se passe autour …mon reve mon espoir mon seul but je l ignore encore …ma vie ressemble a une question ,a une interjection , a un oui a un non ,ma vie semble etre mienne sans jamais la posseder ,semble infinie semble si reelle que je l apperçois toujours comme telle , ma vie comme si elle a toujours exister et comme si elle existerai toujours , pourtant n’etre jamais satisfait me hanterai jusqu’a ma mort …une existance sans pouvoir , une existance reductible et ephemere , a quoi serverai elle , outre me déposseder de moi meme de m’anéantir…neutres, je tends vers quoi je tends vers ou, une chose c est sur, là ou j’irai chercher mes réponses, j y trouverai assez de   questions …quelle science me reste t elle à perfectionner, quel savoir occulte  oserai-je  me permettre? quelle logique ferai de moi un etre accompli, ou au moins… un homme qui a tout compris?

POUSSIERES DE FEE |
Barnabe Book Blog |
Justine Mérieau - Ecrivain |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rat(s) de Bibliothèque
| amazighunique
| *libé-LuL*